Nous retrouvons aujourd’hui Nicolas Leblanc, du cabinet Leblanc Expertise Conseil, qui officie à Avignon. Il nous fait part de ses impressions sur l’utilisation du logiciel Devizen.

Pourquoi avoir confié la CRM de votre cabinet d’expertise à Devizen ?

Le fait de pouvoir présenter aux prospects un devis détaillé de nos prestations dès le premier rendez-vous est apparu pour nous comme une évidence. Il est beaucoup plus facile de défendre la valeur de nos travaux en face à face. Il faut pour cela un outil simple et rapide mais permettant toutefois une cotation assez fine. Les autres outils que nous avons pu utiliser ne nous permettaient pas cette réactivité. En effet, il est difficile de se confronter en envoyant uniquement la proposition par mail alors que les pure-players proposent parfois des cotations en direct depuis leurs site internet.

Qu’est-ce qui vous a séduit, aussi bien dans les fonctionnalités que l’ergonomie du logiciel ?

La simplicité et la rapidité permettant de faire signer un bon pour accord à la fin du rendez-vous : même si celui-ci n’a pas la valeur juridique de la lettre de mission, il représente un engagement psychologique pour le client qui minimise le risque de le voir s’éparpiller et terminer chez d’autres confrères.

La génération automatique des documents : la signature du mandat SEPA et de la lettre de mission permet de capter immédiatement le client, et de gagner du temps sur ces tâches d’ouverture de dossier, relativement chronophages et sans valeur générée.

Quelles fonctionnalités manquent encore selon vous à Devizen pour être l’outil idéal des experts-comptables ?

A ce jour (NDLR : interview réalisée fin 2017), la lettre de mission est trop figée à mon goût et ne peut pas être adaptée aux usages du cabinet et seule la mission de présentation est disponible (NDLR : notre équipe a travaillé depuis pour permettre aux cabinets de personnaliser totalement leurs modèles de lettre de mission).

Si le gain de temps est déjà énorme dans la génération des documents contractuels et légaux, il reste quelques documents sur lesquels des améliorations pourraient être apportées : la génération du mandat SEPA pourrait être pré-remplie avec l’IBAN du client et le RUM. Enfin, j’attends, comme d’autres cabinets certainement, l’intégration de la fonctionnalité de signature électronique, pour fluidifier davantage mon processus commercial.